Portage salarial : comment se faire accompagner ?

Portage salarial

Le portage salarial est une nouvelle forme d’emploi innovante, qui a fait son apparition en France dans les années 70, mais il a fallu attendre 2008 pour que sa définition soit inscrite « en dur » dans le Code du Travail.

Elle répond à une demande de la part de salariés de plus en plus nombreux qui souhaitent monter leur propre affaire, mais qui, à cause des risques encourus, souhaitent conserver un statut salarié, plus sécurisant.

Cette notion de portage ne vous est pas familière ? La suite de cet article est de vous montrer comment une société portage salarial peut vous accompagner au mieux dans votre projet.

C’est quoi une société portage salarial ?

Une société de portage salarial est une forme d’entreprise qui sert de relais administratif, juridique et financier entre un consultant (aussi appelé salarié porté) et un client (entreprise ou particulier) pour lequel il réalise des prestations.

En tant qu’intermédiaire entre un client et un salarié porté, elle encadre juridiquement ses missions, en fournissant une structure légale et stable à un indépendant souhaitant conserver son autonomie. Le consultant peut ainsi avoir droit à tous les avantages des salariés (assurance retraite et chômage, couverture sociale et mutuelle).

Le rôle de l’entreprise de portage salarial est donc multiple :

Au niveau administratif :

  • Elle s’occupe d’adhérer à une assurance responsabilité civile professionnelle pour ses salariés portés ;
  • Elle se charge de la souscription d’une garantie financière pour octroyer, en cas de défaillance, un salaire à ses salariés portés ;
  • Elle envoie les factures (et les relances le cas échéant) des salariés portés aux clients.

Au niveau financier :

  • Elle s’occupe de la comptabilité, des tâches administratives, du versement des salaires et des cotisations.

Au niveau juridique :

  • Elle fournit au salarié porté un numéro de SIRET, en l’occurrence le sien.

À qui s’adresse le portage salarial ?

Le portage salarial concerne une grande variété de métiers (plus de 600 professions), dans le conseil et la prestation de services intellectuels, nécessitant des compétences pointues et un niveau d’expertise élevé.

Par conséquent si vous êtes formateur, programmateur informatique ou expert des métiers du web, ce statut est susceptible de vous intéresser.

Attention, il existe cependant plusieurs catégories de métiers pour lesquels il est impossible de recourir au portage salarial :

– Toutes les professions libérales réglementées, dans le domaine de la justice, de la médecine ou de la comptabilité ne peuvent être exercées via ce statut, comme le métier de notaire, médecin ou expert-comptable ;

– Certaines activités de service à la personne, comme la garde d’enfant ou l’aide aux personnes âgées à leur domicile, sont également exclues de ce dispositif.

Pourquoi avoir recours à une société de portage ?

Les avantages du portage salarial sont nombreux pour les personnes désireuses de développer leur propre activité.

Ce statut leur confère avant tout un niveau de sécurité élevé, ainsi que tous les avantages classiques des salariés (protection sociale, assurance maladie, mutuelle santé, assurance chômage, retraite).

Les salariés portés possèdent l’autonomie du statut d’indépendant, mais sans les contraintes de gestion administrative associées (facturation, comptabilité, paiement des cotisations sociales…).

Les salariés portés bénéficient par ailleurs de soutien et de conseils dans le développement de leur activité, ont droit à des formations ou à des ateliers leur permettant de rencontrer toute la communauté de salariés portés et d’avoir ainsi des échanges professionnels enrichissants.

Le statut de ce type de salariés est par ailleurs depuis mars 2017, protégé par une convention collective de branche, ce qui leur confère une sécurité juridique.

Comment se faire accompagner ?

L’entreprise que vous aurez choisie pour vous accompagner en portage salarial vous apportera toute l’aide et les conseils nécessaires au développement de votre activité ; il n’y a qu’un seul point sur lequel elle vous laissera vous débrouiller : la recherche de vos clients ou de vos missions !

Par ailleurs, en tant que salarié porté, il va vous falloir apprendre à réfléchir autrement qu’en tant que salarié.

En premier lieu, étant donné que vous n’aurez plus aucun responsable hiérarchique pour vous distribuer du travail et évaluer vos livrables, vous allez devoir acquérir plus d’autonomie, apprendre à mieux gérer votre temps professionnel entre démarchages et réalisation de vos prestations.

Par ailleurs, comme vous le constaterez très vite vous-même, vous risquez de vous retrouver « solitaire ». Veillez à constituer très vite un nouveau réseau : il peut s’agir d’un réseau de salariés portés comme vous, avec qui échanger conseils et bons plans ou encore d’un réseau de potentiels clients à démarcher le moment venu.

La particularité du statut de salarié porté nécessite par ailleurs de gérer son temps à l’année, en intégrant par exemple à long terme des actions de formation.

Enfin, la principale difficulté reste d’apprendre à gérer son temps personnel de façon indépendante de son temps professionnel, car il est parfois difficile, surtout quand le salarié porté travaille à son domicile, de faire la part des choses.


Comment faire pour manger sur place au bureau ?
Les bonnes raisons de recourir à une formation SSCT